Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Saviez-vous ? Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

OVNI de Kecksburg


   OVNI de Kecksburg  

 Le 9 décembre 1965, une grosse boule de feu brillante a été vue par des milliers de personnes, dans au moins six états américains et en Ontario, au Canada.  On a vu des traînées au dessus du secteur de Détroit, au Michigan, et de Windsor, en Ontario, et aurait semble-t-il perdu des débris de métal en feux au dessus des deux zones, ces zones dans lesquelles les broussailles ont commencé à prendre feux.  Cela a également causé des bangs soniques dans l’ouest de la Pennsylvanie.  Cette boule a été considérée et rapportée par les principaux médias comme étant un météore, après l’élimination des autres hypothèses possibles, tel qu’un accident d’avion, l’essai raté d’un missile ou encore de la rentrée des débris restant d’un satellite.  Cet événement est maintenant connu comme « l’incident de l’OVNI de Kecksburg ».

Il a été nommé ainsi lorsque des témoins, dans ce petit village de Kecksburg, aient affirmé que quelque chose s’était écrasé dans les bois.  Un garçon a affirmé avoir vu atterrir un objet et sa mère a alerté les autorités après avoir vu une fumée bleue provenant de la forêt.  D’autres ont déclaré avoir ressenti des vibrations et « un grand bruit sourd » a été perçu à la même heure où cet objet aurait atterri.  Un groupe de Kecksburg, incluant les membres volontaires du service des pompiers, a signalé la découverte d’un objet ayant la forme d’un gland, aussi gros qu’une Volkswagen New Beetle.  Des symboles ressemblant à des hiéroglyphes égyptiens ont également été vus sur une bande autour de la base de l’objet.  Une présence militaire intense, très probablement des militaires des États-Unis, a été remarquée par des témoins en train de sécuriser la zone.  Les militaires ont ordonné l’évacuation des civils et ont ensuite retiré de l’objet du lieu de chute, pour la mettre sur la plate-forme d’un camion.  À l’époque, cependant, les militaires ont affirmé avoir fouillé les bois et n’avoir absolument rien trouvé.

Un journal local de la ville voisine de Greensburg avait parmi ces employés un journaliste dépêché sur les lieux. Par ailleurs, le titre dans le journal du lendemain matin était : « Un objet volant non identifié tombe près de Kecksburg – L’armée évacue toute la zone ».  L’article lui-même poursuivait en déclarant : « La zone où l’objet a atterri a été immédiatement fermée sur l’ordre des officiels de l’armée américaine et de la police de l’état, en prévision d’une « inspection minutieuse » de tout ce qui aurait pu tomber … Les officiels de la police de l’état ont ordonné la fermeture de toute la zone en attendant l’arrivée des ingénieurs de l’armée des États-Unis et, peut-être, de scientifiques civils ».  Cependant, un rapport expliquant que rien n’avait été retrouvé par les autorités dans leurs recherches sur cette zone est paru dans une édition ultérieure.

L’explication officielle de l’événement, largement aperçu par de nombreux témoins, a été la suivante : c’était un météore de taille moyenne. Cependant, les spéculations quant à l’identité de l’objet de Kecksburg  (s’il existe) sont variables et vont d’un vaisseau extraterrestre à la chute de débris de Cosmos 96, un satellite soviétique.  L’incident a été baptisé le « Roswell de la Pennsylvanie » en raison des similitudes entre l’incident de Kecksburg et l’incident des OVNIs de Roswell.

La boule flamboyante a attiré l’attention de plusieurs scientifiques et des articles ont été écrits à son sujet dans plusieurs revues scientifiques.  En février 1966, Sky & Telescope a rapporté que la boule de feu avait été observée sur la région de Detroit/Windsor et un sismographe a enregistré les ondes de choc créés lors de son passage à travers l’atmosphère.  Leurs calculs avaient prédit que la boule de feu aurait eu un impact se situant « dans le lac Érié  ou près de la partie ouest du lac ».  Dans un article de 1967 écrit par deux astronomes parus dans le Journal de la Société Royale d’Astronomie du Canada, il était expliqué leurs méthodes d’estimations de l’emplacement de l’impact.  En utilisant la trajectoire, calculée à partir de la direction de l’objet sur des photos prises à deux endroits différents, ils en ont conclu, qu’avec son angle abrupt et la direction de son passage, il tomberait probablement sur la rive nord-ouest du lac Érié, près de Windsor, en Ontario.  La trajectoire décrite dans le Journal de la Société Royale d’Astronomie du Canada était presque à angle droit par rapport à ceux proposés par le précédent rapport, créant ainsi une trajectoire qui supprimerait toute possibilité que la boule de feu puisse être impliquée avec l’événement de Kecksburg, parce que la direction de chute ne se dirigeait pas dans cette direction.  Ceci est devenu la source la plus citée dans la démystification de la notion d’un crash d’OVNI à Kecksburg.

Toutefois, l’article du Journal de la Société Royale d’Astronomie du Canada a récemment été critiqué pour son manque d’analyse et pour ses erreurs dans leurs calculs initiaux.  Puisque la triangulation utilisée par les astronomes dans leurs calculs était très faible, même les plus petites erreurs dans la détermination de la directive entraîneraient des trajectoires radicalement différentes.  Les erreurs de mesures d’un peu plus d’un demi-degré rendraient  possible la trajectoire de Kecksburg et aboutiraient à un angle beaucoup plus profond de descente que celui rapporté.  Il a également été noté que les photos utilisées montrent la piste de la boule de feu devenant progressivement plus mince, ce qui suggère un mouvement s’éloignant des caméras, ou vers la Pennsylvanie.  La trajectoire aurait probablement montré une piste à peu près constante en épaisseur si la trajectoire avait été stable devant les caméras comme l’a déclaré le rapport du Journal de la Société Royale d’Astronomie du Canada.

Le reporter John Murphy est arrivé sur la scène avant les autorités et a pris plusieurs photos tout en interrogeant les témoins.  Il a été rapporté plus tard que tout, mis à part un rouleau de film, avait été confisqué par les militaires.  Le gestionnaire de la station WHJB, Mabel Mazza, a décrit une des photos : « Il faisait très sombre et il y avait beaucoup d’arbres un peu partout.  Et, je ne sais pas à quelle distance l’objet se trouvait.  Mais, j’ai vu une photo d’une sorte d’une chose en forme de cône.  C’est la seule fois que je l’ai vu ».

John Murphy est resté intrigué par l’incident et a écrit un documentaire radiophonique appelé L’objet dans les bois, basé sur son expérience et sur les entretiens qu’il avait menés.  Toutefois, avant la diffusion, il a reçu une visite inattendue à la station de deux hommes en costumes noirs qui se sont annoncés comme des représentants du gouvernement.  Le résultat de leur réunion a été la confiscation de plusieurs bandes audio et que Murphy a du diffuser une version censurée du documentaire. Il a affirmé que son reportage avait été modifié en raison du retrait de témoignages de certaines personnes interrogées. Elle avait demandé que leurs déclarations soient supprimées de peur d’avoir des ennuis avec la police ou l’armée.  Murphy a semblé perdre tout intérêt après la diffusion et n’a plus jamais reparlé de l’événement, mais il n’a jamais dit pourquoi. En février 1969, il a été tué par une voiture non identifiée dans une supposé accident, alors qu’il était en vacances près de Ventura, en Californie.

De nombreuses théories ont été développées quant à l’origine de la boule flamboyante.  Il y avait la théorie que l’objet de Kecksburg aurait pu être les débris de Cosmos 96, un satellite soviétique, qui avait la forme d’une cloche à peu près similaire à l’objet signalé.  Toutefois, Cosmos 96 s’est écrasé au Canada environ 13 heures avant que la boule de feu n’ait été enregistrée et que les membres de la NASA n’aient confirmé que cet événement n’était pas relié à COSMOS 96.  Récemment, Sci-Fi Channel a parrainé une étude scientifique active dans la région et sur des dossiers associés.  La découverte la plus importante est une ligne d’arbres endommagés, brisés au sommet, et menant à la zone où l’objet aurait atterri.  La datation du noyau des arbres établis que les dommages auraient été subis aux environs de 1965, donnant plus de crédibilité à l’idée que quelque chose s’est écrasé, comme rapporté initialement.

Une dernière théorie tourne autour des descriptions rapportées de l’objet.  Certains pensent que la forme de gland signalée et la bande surélevée de hiéroglyphes à une ressemblance frappante avec un projet d’arme secrète nazie connu comme Die Glocke ou la « cloche ».  Cela semble étrange, mais certains spéculent que Die Glocke était une tentative nazie pour fabriquer un dispositif de voyage dans le temps.  Il est également intéressant de noter que Die Glocke, contrairement à d’autres armes nazies en développement, n’a jamais été récupéré..




http://spread-the-truth777.blogspot.be/2014/04/ovni-de-kecksburg.html

Trace dans les arbres

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté