Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Saviez-vous ? Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Sable et eau


  Comment transporter sur du sable un bloc de pierre de plusieurs tonnes   

Des chercheurs hollandais ont découvert l’astuce des antiques Égyptiens qui leur a permis de déplacer des milliers de blocs de pierre pesant chacun plusieurs tonne. Nous savions qu’ils utilisaient une sorte de traîneaux qu’ils tiraient pour le transport, mais aussi qu’ils faisaient autre chose : ils mouillaient le sable avec de l’eau.

L’indice, qui leur a permis de découvrir l’astuce utilisée, était représenté sur une célèbre peinture trouvée dans la tombe très bien conservée de Djéhoutyhotep. Elle présente une personne juchée sur l’un des traîneaux qui transporte un colosse, versant de l’eau en face d’elle, ce qui faciliterait son déplacement sur ​​le sable.

Un groupe de physiciens de l’université d’Amsterdam et de la fondation FOM (Fundamental Research on Matter), dirigé par le professeur Daniel Bonn, a entrepris de tester scientifiquement la théorie en fabriquant une version miniature de ces traîneaux en laboratoire (au milieu du graphique ci-dessous). Lorsqu’il est placé sur le sable, ils ont calculé comment variaient la force (Newton) appliquée pour le faire glisser et la résistance qui s’oppose au sable.

Les essais ont montré que la force nécessaire pour tirer le traîneau diminue de manière proportionnelle à la raideur du sable. Et comment rendre le sable plus compact ? En versant de l’eau dessus pour le durcir. Sans cette technique, le sable opposerait deux fois plus de résistance et, selon les estimations des chercheurs, les Égyptiens auraient eu besoin de deux fois plus de travailleurs pour pousser les lourds blocs de pierre.

Les résultats de l’étude, publiée cette semaine, servent non seulement à mieux comprendre comment les Égyptiens ont construit les pyramides, mais également à le prouver scientifiquement.

Qu’ils fasse des études en laboratoire, pourquoi pas, il faut en tirer des équations et formules mathématiques dont sont friands les scientifiques. Quand à la théorie, il suffit d’aller à la mer, sur une belle plage de sable. Tirez une luge ou autre sur du sable bien sec et ensuite sur le sable mouillé après le retrait de la vague et vous observez bien la différence. Quant à dire que cela soit suffisant pour transporter des blocs de plusieurs tonnes sur un type de sable avec une bonne concentration d’eau, cela veut également dire, une bonne connaissance de la technique et les moyens corrects et suffisants pour l’appliquer, ce qui démontrerait une connaissance avancée dans ce domaine de la part de Égyptiens (ou ancêtres).

Reste à les empiler, cela fera l’objet d’un autre article.



http://www.fom.nl/live/english/news/archives/pressreleases2014/artikel.pag?objectnumber=262373

Original fresque

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté