Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Alerte Arnaque Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Santé Saviez-vous ? Sécurité Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Le chromosome Y le plus ancien au monde


   Un homme portait le chromosome Y le plus ancien au monde  

Albert Perry, un afro-américain de Caroline du Sud décédé il y a quelques années, portait le chromosome Y le plus original du monde. Le New Scientist rapporte que les scientifiques de l’entreprise Family Tree DNA, qui séquence de l’ADN afin d’aider ses clients dans des analyses généalogiques, ont eu la surprise de ne pas réussir à situer la séquence du chromosome Y d’Albert Perry dans la lignée des chromosomes Y connus.

L’ADN de centaines de milliers de personnes a déjà été testé. La base de données ainsi créée permet de comparer les différences entre les séquences afin de les situer chronologiquement: la fréquence des mutations au cours du temps permet de connaître l’âge de telle ou telle partie d’un chromosome. D’après tous les tests effectués jusqu’ici, tous les hommes ont reçu leur chromosome Y d’un ancêtre commun, qui aurait vécu il y a 60 à 140.000 ans. Sauf Albert Perry.

Des recherches supplémentaires de Michael Hammer, généticien à l’Université d’Arizona, ont montré que la lignée mâle d’Albert Perry s’était probablement séparée de toutes les autres il y a 338.000 ans, soit 140.000 ans avant l’apparition des premiers humains modernes, d’après les plus anciens fossiles connus.

Hammer, en examinant une base de données de 6.000 chromosomes, a retrouvé des similarités dans les chromosomes Y de 11 hommes dans un village du Cameroun. Albert Perry et ces hommes auraient probablement hérité leur chromosome Y d’une lignée éteinte depuis. Une lignée du genre Homo mais d'une autre espèce que celle de l'homme moderne.

Selon Nature News, ces croisements se sont produits aussi bien en Europe, avec l'homme de Néanderthal, qu'en Afrique, avec d'autres espèces «archaïques». Sur ce continent, ces croisements auraient eu lieu il y a environ 35.000 ans.

D'après le New Scientist, des fossiles examinés en 2011 au Nigéria afficheraient des caractéristiques empruntés à la fois à l'homme moderne et à l'homme archaïque. Le village du Cameroun où Albert Perry trouve probablement ses origines est situé à la frontière avec le Nigéria et non loin du site d'Iwo Eleru, où les fossiles ont été retrouvés..



http://fin-des-temps.blogspot.be/

Photo: Chromosomes. Leslie Perry

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté