Accueil ADN Alien Animaux Artefacts Civilisations Climat Crâne Cryptologie Déclin Eau Egalité Enigmes Etonnant Fake Géants Humour Idées Inventions Lilliputiens Livres Lune Massacres Modes Moutons Nature Nazca No comment Nuages Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Radiation Santé Sécurité Selfies Voitures Cavités Volcan


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Apple et NSA


  Apple l’affirme : il n’était pas au courant des agissements de la NSA  

L’année 2014 démarre sur les chapeaux de roues pour Apple, qui s’est récemment vu embarqué dans une affaire de surveillance : certains voyaient même une connivence entre la firme à la pomme et la NSA. Gênant.

Apple n’a pas mis de temps à réagir, après qu’ait été sortie du bois une nouvelle affaire d’espionnage de la part de la NSA : il semblerait en effet que l’agence gouvernementale ait été en mesure d’avoir accès à une porte dérobée sur l’iPhone, lui permettant d’avoir accès à toutes les communications ou presque émises ou arrivant sur le mobile. Plus encore : selon le chercheur en sécurité Jacob Appelbaum, Apple aurait pu se saborder lui-même et saborder ses produits pour rentre la tâche de surveillance de la NSA plus aisée.

Faux, rétorque la firme de Cupertino, qui a depuis publié un communiqué :

« Apple n’a jamais travaillé avec la NSA afin de créer une porte dérobée sur aucun de nos produits, iphone inclus, rendant leur surveillance plus aisée. De plus, nous n’étions pas informé de ce programme de la NSA visant nos produits. [...] Nous allons mener une enquête approfondie, et prendre les mesures adaptées afin de protéger nos clients. »

Le programme en question, DROPOUTJEEP, est décrit dans un document datant de 2008 comme étant capable d’intercepter les SMS du mobile, avoir accès à sa liste de contacts, et même activer son micro et sa caméra sans que son propriétaire ne s’en aperçoive. Son taux de réussite serait de 100%, et une version injectable à distance serait même à l’étude. A l’heure actuelle, un contact physique avec l’iPhone désirant être espionné est requis.



http://www.gizmodo.fr/2014/01/02/apple-surveillance-nsa.html