Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Saviez-vous ? Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Le témoignage de Art Mc Quiddy


   Le témoignage de Mc Quiddy dans l’affaire Roswell  

(Art MCQUIDDY, Arthur R. MCQUIDDY, Arthur MCQUIDDY).


BIOGRAPHIE:

Au moment de l'incident de Roswell, Arthur McQuiddy était le manager et rédacteur en chef de l'un des deux journaux locaux de Roswell, le Roswell Morning Dispatch.


AFFIDAVITS:

(1) Mon nom est Arthur R. McQuiddy

(2) Mon adresse est: [Retenue]

(3) Je suis employé en tant que: - ,(X) Retraité

(4) En juillet 1947, j'étais le rédacteur du Roswell Morning dispatch, un des deux journaux d'ici à cette époque. En 1948, j'ai quitté le journal pour devenir directeur des relations publiques de l'Association du Pétrole et du Gaz du Nouveau-Mexique et plus tard j'ai rejoint U.S. Steel comme directeur des relations publiques. Il y a environ onze ans je suis revenu à Roswell après ma retraite en tant que vice-président senior pour les relations avec les corporations à International Harvester.

(5) Juste avant midi un jour du début de juillet 1947, Walter Haut, le responsable des relations publiques au Terrain d'Aviation de l'Armée à Roswell (RAAF), m'a apporté un communiqué au bureau du Dispatch. Le communiqué indiquait qu'une soucoupe volante accidentée avait été trouvée, ramenée à RAAF, et envoyée vers une autre base.

(6) Haut avait été aux deux stations de radio locales, KGFL et KSWS, avant de venir au Dispatch, donc je lui ai fait des reproches à ce sujet. Haut a indiqué que la politique de la base était de varier l'ordre des destinataires des communiqués pour s'assurer que ce soit juste pour tous. Nous étions un journal du matin, donc notre édition de ce jour était depuis longtemps en vente dans la rue, mais j'ai été déçu de ne pas pouvoir communiquer l'histoire sur le câble de l'Associated Press. George Walsh, le directeur des programmes à KSWS, avait déjà diffusé l'histoire sur AP.

(7) Peu de temps après que Haut soit parti, un appel est venu de RAAF. La personne qui appelait a dit que le communiqué était incorrect, que ce qui avait été pensé être l'épave d'une soucoupe volante était en réalité les restes d'un ballon de radio sonde. Cependant, l'histoire sur le câble de l'AP a eu une attention mondiale. J'ai passé le reste de l'après-midi à prendre des appels longue distance de rédacteurs de nouvelles de l'autre côté de l'océans. Je me rappelle des appels de Rome, de Londres, de Paris, et de Hong Kong.

(8) Le Colonel William H. ("Butch") Blanchard, commandant de RAAF et de son 509 th groupe de bombardement, était un de mes bons amis. Nous nous réunissions souvent pour boire un verre et des discussions privées au sujet des relations de la base et de la ville et ce genre de choses. Après l'incident de la soucoupe volante, j'ai essayé plusieurs fois d'obtenir de Blanchard qu'il me raconte la vraie histoire, mais il a à plusieurs reprises refusé d'en parler.

(9) Environ trois ou quatre mois après l'événement, alors que nous étions un peu plus "relax" que d'habitude, j'ai essayé encore. Blanchard a à contre-coeur admis qu'il avait autorisé le communiqué de presse. Puis, au mieux de mon souvenir, il a dit "je te dirai ceci et rien de plus. Les trucs que j'ai vu, je ne les ai jamais vu, n'importe où, autrement dans ma vie." C'était tout qu'il voulait dire, et il ne m'a jamais dit quoi que ce soit d'autre à ce sujet.

(10) Je n'ai pas été payé et je n'ai rien reçu de valeur pour faire ce rapport, et c'est la vérité au meilleur de mon souvenir.

Signé: Arthur R. McQuiddy 19 Oct. 1993

Témoin de la signature Charlotte Y. Gipson, 19-10-93


INTERVIEWS ET DECLARATIONS PUBLIQUES:

Art McQuiddy a fait la déclaration devant caméra en 1995 pour le documentaire de télévision "Secret History: The Roswell Incident":

"Il y avait une excitation énorme parce que moi, là, un petit rédacteur local dans une petite ville au Nouveau-Mexique, je parlais à Paris et Rome et Londres et Tokyo et... Je ne peux pas tous me les rappeler... passé toute l'après-midi au téléphone. Et je sais que mes confrères au... à Roswell, à l'autre journal de Roswell, et probablement aux stations de radio, ont fait la même chose. Mais il y avait beaucoup d'excitation."

Source:

"Secret History: The Roswell Incident", TV documentary, directed by Tim Shawcross, produced by Frank Roddam, Marc Barasch, John Purdie, 1995


NOTES ET COMMENTAIRES D'INVESTIGATEURS:

Dans la chronologie de l'incident de Roswell sur le site Internet NICAP, il est noté que Art McQuiddy a dit qu'un officier militaire a récupéré les copies écrites du communiqué rédigé par Walter Haut.

Source:

"Roswell Chronology", site Internet NICAP à www.nicap.dabsol.co.uk/roswell4.htm

http://www.ufologie.net/rw/w/artmcquiddyf.htm



http://ufologie.oldiblog.com/?page=articles&rub=375440

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté