Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Saviez-vous ? Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it


   Alan D. Clark, A propos de Roswell  

BIOGRAPHIE:

En 1937, il sort de l'US Military Academy Class.

En 1938, il sort de la Flight Training Class 1938 C.

Il devient l'Officier des Opérations du 25e Groupe de Bombardiers à Porto Rico.

En Septembre 1943, il est Commandant adjoint du 444e Groupe de Bombardiers.

Jusqu'à Août 1944, il est Commandant de la base avancée du 444e.

Il est ensuite affecté à la Tactical School à Orlando, Floride.

En Juin 1945, il est Assistant du Chef d'Etat Major A-3 du 58e Bomber Wing à Tinian.

En Juin 1947, le Colonel Alan D. Clark est Commandant Assistant de la base de l'Army Air Force à Fort Worth.

Le 17 Novembre 1947, il prend le commandement du 7e Groupe de Bombardiers Lourds (7th Bombardment Wing, Very Heavy) à Fort Worth Army Air Field (FWAA), remplaçant le Colonel Wheeless.

(Le 18 Septembre 1947, l'Army Air Forces devient la United States Air Force, autonome par rapport à l'Armée de Terre.

En 1948, il est toujours le commandant du 7th Bombardment wing, à Fort Worth, et reçoit, en compagnie du Général Ramey, Chef de la 8e Air Force, le premier bombardier stratégique B-36 opérationnel.


AFFIDAVITS:

Pas trouvé le moindre affidavit par Alan D. Clark.


INTERVIEWS ET DÉCLARATIONS PUBLIQUES:

Je n'ai pas trouvé la moindre indication que Alan D. Clark se soit exprimé à propos de l'incident de Roswell.


COMMENTAIRES ET NOTES D'ENQUETEURS:

Commentaires trouvés sur Internet:

"Le Colonel Alan D. Clark emmène les débris dans un B-26 de Fort Worth à Washington, DC pour le Général Mac Mullen."

 - ou -

"A la base de Fort Worth, DuBose et le Colonel Alan D. Clark, commandant la base, rencontrent l'avion de Roswell. Clark reçoit le sachet en plastique de débris et l'apporte à un B-29 en attente pour le transporter à Washington."

 Aucune source n'est indiqué pour ces commentaires et d'autres similaires que l'on peut trouver dans plusieurs chronologies de l'Incident de Roswell présentées sur l'Internet.


Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt:

Selon les deux enquêteurs privés sur l'incident de Roswell et auteurs Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt, le Colonel Thomas J. DuBose, chef d'Etat Major du Général Ramey é cette époque, aurait déClaré:

"En réalité c'était une fausse histoire. ... la partie avec le ballon. Les débris [de Roswell] ont été emmené de là-bas, et Al Clark (le commandant de la base à Fort Worth) les a emmené vers Washington, [D.C.,] et quoi qu'il se soit passé l'a bas, je ne suis pas au courant. Cette partie [le ballon météo] était, en fait, une histoire que nous avons raconté au public et au média..."


Source:

"The Roswell Report, "...The Biggest Lie I Ever Had to Tell"", article par Thomas J. Carey et Donald R. Schmitt.

Gildas Bourdais:

"Le colonel DuBose contrôle personnellement le transfert du sac à bord d’un autre avion (un B-25 ou un B-26), qui part aussitôt pour Washington. DuBose a attaché le sac au poignet du colonel Alan Clark, commandant de la base, chargé du transport.

Source:

"Roswell et "La rumeur de Roswell"", article par Gildas Bourdais, Octobre 1999.

David Rudiak:

"Selon Dubose, ces débris ont voyagé de Roswell à Fort Worth et ont été transférés à un autre avion, avec le Commandant de la base de Fort Worth, le Colonel Alvin Clark [Sic, Alan Clark, confusion due au diminutif "Al"] agissant personnellement comme courrier, ce qui certifie évidemment de l'importance attachée à cette expédition. Ceci a été alors été convoyé en avion vers Washington et de là aux laboratoires aéronautiques à la base de Wright pour davantage d'analyse. (l'histoire de cette expédition est mentionnée dans la déclaration sous serment de Dubose, mais confondue avec les autres événements du 8 Juillet. Dans d'autres interviews Dubose a indiqué clairement que cette expédition a eu lieu plusieurs jours avant quand il a été mis au courant pour la première fois de la découverte à Roswell.)"

 Source:

"Brig. Gen. Thomas Jefferson Dubose and the Weather Balloon Cover Story", ("Le Brig. Gén. Thomas Jefferson Dubose et l'invention de l'histoire du ballon météo"), article par David Rudiak, web page www.roswellproof.homestead.com/dubose.html.

"Dubose gérait les communications de téléphone à Fort Worth. La découverte lui a été annoncé de Roswell, et il a relayé ceci vers le haut de la chaîne de commandement au Général Clarence McMullen à Washington. McMullen lui a ordonné d'envoyer des échantillons à Washington par le "courrier de colonel." Dubose a déclaré que le Colonel Alvin Clark [Sic, Alan Clark], assistant commandant de la base de Fort Worth de l'AAF, agisse en tant que courrier vers Washington pour cette première expédition de débris."

Source:

Commentaires sur le groupe de discussion UFOupdates, par David Rudiak, Septembre 1998.




http://ufologie.oldiblog.com/?page=articles&rub=375440

Témoignage Alan D. Clark

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté