Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Alerte Arnaque Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Malédictions Massacres Mars Modes Moutons  Mystères Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Santé Savez-vous ? Sécurité Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Le chromosome Y


   Le chromosome Y ne disparaîtra probablement pas  

On était très inquiet. Certains chercheurs avaient de bonnes raisons de croire que le chromosome Y devenait de plus en plus petit (moins de parties codantes) et qu'il finirait un jour (lointain) par tout bonnement disparaître !

Des chercheurs se sont sérieusement penchés sur le problème et viennent de conclure qu'il faut se rassurer : ce chromosome est là pour de bon. Il faut se souvenir que ce chromosome n'est présent que chez la plupart des mâles, dont ceux de l'espèce humaine ; les femmes ont deux copies du chromosome X. C'est ce chromosome Y qui va faire en sorte que l'embryon humain, d'abord né femme (par défaut), va devenir progressivement un homme dans le ventre de la mère.

Les scientifiques avaient de bonnes raisons d'être inquiets. Ils se rendus compte que ce chromosome avait progressivement, dans l'histoire évolutive sur une échelle de millions d'années, perdu plus de 90 % de ses gènes ! On s'est donc demandé s'il n'allait pas, dans les milliers ou millions d'années qui vont venir, finir par tout bonnement disparaître ! Cela ne veut pas dire disparition des mâles pour autant, car on connaît des espèces qui font sans, mais une sérieuse reconfiguration du fonctionnement génétique.

Il ne faut plus s'en faire, car des chercheurs américains de l'université de Californie ont scruté la composition génétique de 16 hommes et ont compris que la sélection naturelle ne va pas faire disparaître ce chromosome.

Pourquoi le chromosome Y a-t-il perdu autant de gènes dans ce cas ?

La réponse est que le temps a agi sur le chromosome Y car il est isolé (on a dit que les femmes ont deux chromosomes X). S'il est endommagé (processus de la sélection naturelle par mutations), il n'existe pas d'autre copie pour retrouver un morceau qui aille bien pour la fonction demandée. Notez au passage que cette configuration génétique fait en sorte que les hommes sont moins "solides" (génétiquement) que les femmes, car ils n'ont qu'un seul chromosome X et pas de copie ; on retrouve ce problème dans certaines pathologies de nature génétique.

En effet, dans le chromosome X chez les femmes, il y a fréquemment échanges de bouts d'ADN entre les deux copies (dont une est inactive). Bref, pour le chromosome Y, les dégâts du temps ne sont pas réparables. Ce qui arrive par sélection naturelle est que le chromosome Y s'est débarrassé des parties qui étaient trop endommagées et dont on pouvait se passer. Il a fini par se réduire tant et tant qu'il ne contient de nos jours que 27 gènes essentiels et pouvant coder des protéines ; à comparer avec le chromosome X qui en contient environ 800...

Les chercheurs ont comparé les chromosomes de 8 hommes européens et 8 hommes africains. On a trouvé de très petites variations ; le chromosome Y a très peu de variations génétiques contrairement au chromosome X. Cela suggère que le chromosome Y aurait atteint son « minimum » de gènes. Une explication alternative proviendrait de l' « effet Genghis Khan ». Ce dernier a eu un impressionnant harem de femmes, avec qui il a eu de nombreux enfants.

Bilan des courses (de spermatozoïdes) : il a aujourd'hui 16 millions de descendants mâles (soit pas loin de 0,5 % de la population mondiale) ! Il se pourrait donc que seulement quelques hommes fussent à l'origine de la population mondiale d'aujourd'hui. Dans ce cas, il ne faut pas s'étonner de trouver peu de différences génétiques entre les hommes au niveau de leur chromosome Y... Néanmoins, si cela était le cas, l'étude a montré que cette hypothèse impliquerait que moins de 4 hommes seraient à la base de la population mondiale.

Bref, retenez que le chromosome Y semble avoir atteint un plancher génétique (que des fonctions essentielles pour obtenir un mâle en bonnes conditions de marche) et qu'il sera difficile pour lui de disparaître.




http://www.sur-la-toile.com/discussion-257067-1-Le-chromosome-Y-ne-disparaitra-probablement-pas.html

Retourner en haut de la page

Retour vers la page d’accueil

Retour dans le dossier consulté