Accueil ADN Alien Races Alien Catégorie Animaux Artefacts Civilisations Chemtrails Climat Crâne Cryptologie Curieux Déclin Eau Espace Eureka Education Egalité Enigmes Erotisme Etonnant Fake Futur Géants Hécatombe Humour Inventions Lilliputiens Livres Lune Maledictions Massacres Mars Modes Moutons  Mysteres Nature Nazca Mémoire Nuages-ciel Nuisances Ovni - UFO Phénomènes Planète Pollution Préhistoire Pyramides Pyramide théorie Radiation Roswell Saviez-vous ? Selfies Voitures Cavités Photos


The pages can be read in different linguage, it is to clic first on a link to show it

Tunguska 2017


   Le mystère continue : les scientifiques russes réfutent le mythe de la météorite de Toungouska

L’explosion de Toungouska était une explosion aérienne très puissante qui s’est produite près de la rivière Podkamennaya à Toungouska (Evenkia, Sibérie, Russie) à 7h17 le 30 juin 1908. La détonation, similaire à celle d’une arme thermonucléaire de haute puissance, a été attribuée à une comète ou à un astéroïde. Cependant, les chercheurs disent maintenant que ce n’était pas le cas.

Les survivants de la zone touchée par l’explosion l’ont décrit comme un champignon géant qui s’élevait dans les airs. Les animaux fuyaient, et les tentes des Toungouses situées à plus de 50 km s’envolaient dans les airs.

Jusqu’à ce jour, personne n’a pu expliquer ce qui a explosé au-dessus de la Russie.

Le phénomène de Toungouska a finalement produit plus de 30 hypothèses et théories sur ce qui s’est passé.

La détonation, similaire à celle d’une arme thermonucléaire de haute puissance, a été attribuée à une comète ou à un astéroïde.

Parce qu’aucun fragment n’a jamais été retrouvé, on croit que ce qui a explosé au-dessus de la Russie était une comète faite de glace.

Comme elle n’ a pas atteint la surface de la Terre, aucun cratère ou anomalie n’ a été produit.

Cependant, 108 ans plus tard, le phénomène de la météorite de Toungouska reste un mystère.

Jusqu’à présent, il était admis que l’explosion d’une météorite près de la rivière Podkámennaya, en Sibérie, était ce qui a finalement formé le lac Cheko.

Cependant, les scientifiques russes ont prouvé que ce lac ne pouvait pas être un cratère puisqu’il a au moins 280 ans.

image: https://www.anguillesousroche.com/wp-content/uploads/2017/11/Tunguska.jpg

Toungouska

Des arbres brûlés et abattus à la suite de l’événement de Toungouska. Crédit Image

L’explosion de Toungouska a dévasté une superficie de 2 150 kilomètres carrés de forêt, brisé des fenêtres et renversé des personnes qui se trouvaient dans un rayon de 400 kilomètres de la zone d’impact.

Les jours suivants, les habitants de l’Europe ont été témoins d’une série de phénomènes étranges, tels que des nuages lumineux, des couchers de soleil colorés et des lumières nocturnes inhabituelles.

Les médias européens ont ensuite affirmé qu’il s’agissait soit d’un incident d’OVNI, soit d’une éruption volcanique.

Toutefois, les événements politiques survenus en Russie impériale ont empêché d’approfondir l’étude de ce phénomène étrange.

19 ans plus tard, une expédition menée par le scientifique russe Leonid Kulik arrive à Toungouska pour examiner le lieu de l’explosion.

Cependant, les chercheurs n’ont pas réussi à découvrir de traces de météorites.

Kulik a expliqué que c’était parce que la matière extraterrestre brûlait complètement en entrant dans l’atmosphère.

Bien plus tard, en 2007, une équipe scientifique de l’université de Bologne (Italie), dirigée par Luca Gasperini, a proposé une théorie selon laquelle le lac Cheko était le cratère supposé laissé par la météorite de Toungouska en raison de sa forme et de sa profondeur inhabituelles.

Gasperini prétendit que l’existence de ce lac était inconnue avant 1908.

Cependant, en juillet 2016, une équipe de scientifiques sibériens est parvenu à déterminer l’âge exact du lac Cheko et a déclaré que, puisque la région de Toungouska n’était pratiquement pas sur les cartes avant le XXe siècle, le lac pouvait exister avant l’événement de Toungouska.

Pour déterminer l’âge du lac au moyen d’analyses biochimiques, des échantillons du fond ont été prélevés.

Récemment, des collègues de l’Institut de géologie et de minéralogie de la délégation sibérienne de l’Académie des sciences de Russie ont achevé l’analyse radioscopique des échantillons obtenus, selon un rapport publié sur le site Web de la Société géographique russe.

Selon les résultats de l’analyse, le lac a au moins 280 ans, ce qui montre que le Cheko est beaucoup plus vieux que l’événement de Toungouska.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans une revue scientifique spécialisée le 30 juillet 2017, a déclaré dans une interview avec Sputnik, Denis Rogozin, chercheur à la délégation sibérienne de l’Académie des Sciences.

Avec cette nouvelle découverte, les scientifiques russes ont réfuté le dernier espoir de la communauté internationale de clarifier les circonstances entourant l’étrange explosion qui a éjecté Toungouska et tout le reste dans un rayon de 400 kilomètres ; l’un des plus grands mystères non résolus de l’Histoire.


https://www.anguillesousroche.com/mysteres/mystere-continue-scientifiques-russes-refutent-mythe-de-meteorite-de-toungouska/#VmFtpgj5uHMcj0Ue.99

https://www.ancient-code.com/the-mystery-continues-russian-scientists-disprove-the-myth-of-the-tunguska-meteor/